Mais pourquoi donc justement des Tollers?

Lorsque Songe est venue nous rejoindre, en 1989, notre chère Zaira était encore avec nous. Zaira était une chienne Setter Irlandais extraordinaire, ayant derrière elle une carrière impressionnante en tant que chien de sport et de sauvetage.
Notre Zaira qui, habituellement, n'avait qu'un regard dédaigneux pour les chiots, adorait ce petit bébé Dogue Allemand et retrouvait une nouvelle vitalité, avant de s'endormir pour toujours à peine une année plus tard.
Cette dernière année était faite d'une découverte quotidienne de l'importance de la relation entre membres d'une espèce. C'est pourquoi il était évident qu'après le départ de Zaira, il ne s'agirait pas seulement de lui trouver un successeur qui m'accompagnerait moi, pour le sport canin, mais qui serait également une compagne pour Songe.
En outre, cela me tentait de faire de l'élevage d'autant plus que nous disposions d'une infrastructure idéale et que nous avions l'habitude de soigner des chiots. Nous avions notamment beaucoup d'expérience pour le placement: en 8 ans, nous avions trouvé un foyer pour un grand nombre de chiens de tous âges.

Dans le cadre de notre activité pour la protection des animaux, nous avions recueilli plusieurs fois des chiennes portantes. Il nous est même arrivé de récupérer des chiots vivant dans de mauvaises conditions. Ainsi, nous avons vécu nous-mêmes et de façon souvent dramatique. Nous avons appris à quel point les premières impressions du chiot, sa socialisation mais aussi les aspects génétiques et le caractère des parents sont importants.

Notre souhait d'en apprendre davantage sur l'élevage et d'en mettre un sur pied nous-mêmes, selon les connaissances les plus récentes, se faisait de plus en plus plus pressant. Il nous restait à résoudre une question
:

Quelle race?

Notre choix était déterminé par plusieurs critères:
Après avoir vécu avec une chienne Irish Setter, nous avions une préférence pour des chiens de couleur rouge-feu.
Le sport canin étant mon hobby, il me fallait un chien sportif.
Nous étions conscients des problèmes de santé des chiens de grande taille; le nôtre devait être de taille moyenne
Le point le plus important cependant était le caractère.
Notre chien devait s'entendre avec tous ceux qui viennent en pension chez nous, il nous fallait donc un bon chien de meute.
Des adultes et des enfants entrent et sortent de chez nous tous les jours, notre chien devait donc aimer les gens.
La vie dans notre maison est souvent animée, avec beaucoup de stress, notre chien devait donc avoir des nerfs solides.

Récapitulons:

Rouge feu
Taille moyenne
Sportif
De bons nerfs
Aimant les gens
Aimant les autres chiens
Sûr de lui


En plus de cela, je ne voulais pas d'un chien qui devait avoir quoi que ce soit de coupé afin de satisfaire au standard (à l'époque, il n'était pas encore interdit de couper les oreilles ou la queue).
Et je ne voulais pas d'un chien qui devait être tondu ou qu'il fallait amener au salon canin pour quelque raison que ce soit.

Étant donné que nous vivons au bord de la forêt, on ne pouvait choisir un terrier ou un chien courant, bien que justement parmi eux plusieurs m'auraient intéressé.

Finalement il nous restait cinq races à examiner de plus près.
Et le vainqueur absolu fut:
LE NOVA SCOTIA DUCK TOLLING RETRIEVER !